Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Precision Rifle Shooting

Precision Rifle Shooting

TECHNIQUES DE TIR DE PRECISION MID ET LONG RANGE

PROGRESSER AU TIR

PROGRESSER AU TIR

Bang !.....et rien.

C’est la troisième cartouche que le stagiaire sniper foire lors de ce contrôle continu. Trop tard, c’est fait, viré du stage. Un échec. La dernière cartouche du test a été tirée et rien n’a été entendu, aucun bruit d’impact sur l'acier de la cible, aucune annonce du spotter. Rien, sauf le front d’un ex futur sniper qui se pose lourdement dans un bruit sourd sur le shooting mat.
Je baisse le regard et remarque que sa position de tir est toujours aussi mauvaise malgré mes conseils.

"Je pense que mon arme a un problème » dit-il en relevant la tête.
"Ok, on va voir ça," tout en m’installant en position de tir à cote de lui.
Bang ! Tink !
Re-Bang ! Re-Tink !

Je touche les cibles avec son arme sans problème. "La position du corps, mon gars,….je te l’ai répété hier encore".
La veille, nous avions eu une longue conversation sur ce sujet. Malheureusement, cet élève n’y accorde aucune attention. Ça n’a aucun intérêt pour lui. Ce stagiaire est le stéréotype du tireur qui pense tout savoir sur les armes et ne s’intéresse à rien de ce qui est nouveau à apprendre.
Des années plus tôt dans sa phase de formation de soldat, on lui avait enseigné les aspects techniques du tir, il avait entendu dire que ces choses n’influencent pas la position de l’impact ou tout au moins pas assez pour s’en inquiéter.

Techniquement, il avait probablement raison, le tir demandé lors de ce contrôle était facile et les éléments MTO ce jour-là n’étaient pas prépondérants. Alors pourquoi l’a-t-il loupé ?
Pris un à un, la position du corps, la respiration, le placement des bras ou de la tête n’ont pas une grande influence mais quand on les additionne ils ont des conséquences sur le résultat.

Mes explications contraient ce qu’ils croyaient savoir sur le tir. Il pensait dur comme fer détenir la solution, convaincu de sa technique, persuadé d’avoir raison, il a donc échoué.

Aujourd’hui je suis sûr que ce stagiaire pense toujours que son arme était en cause ce jour-là et que mes discours philosophiques étaient inutiles.

PROGRESSER AU TIR

Analyse

C’est souvent le cas pour ce type de personne, condamnée à stagner, tout simplement parce que pour des raisons diverses :

  • Trop paresseux pour apprendre (le tir est un loisir pourquoi faire des efforts ?)
  • Ne supportant pas l’échec
  • Hermétique aux conseils, aux fondamentaux, aux nouvelles techniques
  • Refusant la réalité
  • Ne supportant pas d’être débutant
  • Manquant d'ambition, n'ayant pas d'objectif

Comment devenir plus efficace ?  Attitudes à adopter :

  • Admettez que ce que vous savez faire, que votre niveau, ne sont pas définitifs mais constituent simplement des étapes.
  • Ne soyez pas persuadés parce que vous tirez depuis 30 ans que vous détenez la vérité
  • Soyez prêt à modifier ou à remplacer un détail de votre technique par un autre afin de passer à un niveau supérieur
  • Apprenez à dire : Je me suis trompé, admettez vos erreurs et familiarisez-vous avec l’échec.
  • Si vous avez la vraie explication à un problème vous aurez la vraie solution et inversement.
  • N'essayez pas de changer quelque chose que vous ne faites pas et/ou que vous croyez faire
  • Sachez rester « élève », mettez en sourdine votre égo, acceptez de redevenir débutant

Vouloir s'améliorer, progresser c'est disposer d'aptitudes au changement. Ces aptitudes ne sont pas des dons du ciel, on vient de le voir, c'est un état d'esprit à adopter.

On n'hésite pas à upgrader son arme, à tester d’autres recettes de rechargement, il ne faut pas non plus hésiter à changer certaines choses en soi pour améliorer sa technique et son score.

Tout ce qui attire votre attention n'est pas bon !

Au tir, vous devez oublier l'arme et la lunette ou tout au moins elles ne doivent pas attirer attention.

Lors de la prise de position ou pendant la séquence de tir, tout ce qui attire à plusieurs reprises votre attention n'est pas bon. Et devra être corrigé.

Cela peut être des choses simples, exemple : la longueur de crosse entre l'été et l'hiver où l'épaisseur de vêtements n'est pas la même. Cela touche la plupart du temps l'essentiel du tir : la position, le lâcher, le poids de départ, la méthode de concentration. Mais également : méthode de correction, estimation, calcul de distance...

Ce n'est pas difficile à faire, c'est juste un peu difficile à accepter...Les habitudes ont la vie dure et on préfère prendre les sentiers connus, c'est humain.

Au tir, on voudrait que rien ne bouge, que se soit comme la précédente séance mais ça ne marche pas comme ça.

Il s'agit de procéder pas à pas, en modifiant une seule chose à la fois, on teste dans le temps, on valide à coup sur et objectivement, pour quelque chose qui vous semble nécessaire, productif, réalisable.

Aptitudes au changement :

  • OBSERVATION
  • ANALYSE OBJECTIVE
  • MAITRISE DE SES APPREHENSIONS
  • ACCEPTATION DE L'INCERTITUDE

BONS TIRS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

salle de sport la teste de buch 05/12/2016 16:38

Il n'y a pas de secret pour apprendre et réussir il faut se sortir les tripes à l'air et se faire mal. C'est ce que je fais maintenant. Mon coach m'aide et a réussi à déclencher un je ne sais quoi qui me motive énormément dans la suite de ma progression.