Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Precision Rifle Shooting

Precision Rifle Shooting

TECHNIQUES DE TIR DE PRECISION MID ET LONG RANGE

L'INTUITION AU MATCH

Napoléon Bonaparte

Napoléon Bonaparte

L’intuition, c’est classe…on clique, on ajuste tranquillement avec le calme des vieilles troupes, on presse, vous savez, ce moment un peu suspendu où tout le monde fait semblant de ne pas vous regarder....BAAMM !!! et..... KLOONGG !!!…iiiMMPAAACT !!!! Là-bas, à 865 m, les 40 cm2 de Hardox ont bougé.

Les mauvaises langues diront que vous avez eu de la chance…Laissez dire.

Vous allez bientôt participer à un match tactique ? Vous vous préparez pour des matchs à haut niveau, genre Championnat de France ...ou pas ? Bisley ? Ou même un petit match entre amis ? Ou aux Precision Rifles Series ?

C’est le moment pour vous demander si, ou plutôt quand, faire confiance à votre intuition car vous allez devoir prendre des décisions sous pression.

Les paramètres après tout sont toujours les mêmes, ce sont vos E.I.T du moment :

  • Distance
  • Vent
  • Taille de la cible
  • Un peu de clics pour la luminosité et la T°
  • Votre réticule à boules, P4 ou MSR (on vous le souhaite)

Qu’est ce qui est inhabituel ?

  • Enjeux, pression du match, place à défendre
  • Positions de tir adaptées/imposées
  • Appuis de l'arme instables, sur véhicule, sur plateforme
  • Tir côté faible
  • Distances inconnues, références "terrain" trompeuses
  • Très courtes distances ou très grandes distances
  • Tirs en site + ou –
  • Tirs de nuit, fumée artificielle
  • Conditions MTO difficiles
  • Etc...

Bref une part d’inconnu ou de peu connu…que vous auriez pu envisager à l'entrainement mais peut être pas réaliser avec un emploi du temps chargé et un club de tir 200 m qui n'aime pas le changement, pas grave.

Seulement voilà, à un moment ou à un autre, pour gagner du temps et des points, vous allez faire parler votre intuition….et vous avez raison.

L’intuition ça existe, demandez à un toubib urgentiste, à un commandant de bord, à un joueur d’échec, s’ils seraient prêts à s’en passer.....Niet.

Comme disait l’Empereur (ici Napoléon Bonaparte, des Empereurs, nous n’en connaissons que 2) « L’intuition est réminiscence ». Alors là, nous on file dans Wikipédia pour trouver la définition (on vous la fait courte) :

Réminiscence : se traduit par ressouvenir. Dans la pensée de Platon c'est le ressouvenir par l'âme de connaissances qu'elle a acquise.

L'Empereur a raison, Vive l'Empereur !

En fait c’est l’apprentissage et les actes de tir dans des situations comparables qui vous ont permis d’acquérir une "expertise intuitive". La vache, ça pète.

Conclusion

S'en remettre à l'intuition est une bonne idée quand il s'agit de prendre une décision sur des situations déjà rencontrées à de multiples reprises lors de tirs (ou dans d'autres circonstances d'ailleurs). Faites le tri.

Ce que votre instinct vous dicte est le résultat de l'expérience et des succès passés.

Le problème, c'est que des décisions qui vous paraissent "grandes" sont, par définition, rares et parce qu'elles sont rares vous n'avez pas ou très peu rencontré de situation comparable qui pourrait guider votre jugement.

Alors là, ne croyez pas votre instinct, ce n'est plus de l'intuition, c'est de l'audace, presque de l'inconscience, c'est un coup de poker et que vous le vouliez ou non, l'impact n'aime pas les jeux de hasard, l'impact ne ment jamais.

Récemment, nous en avons fait la triste expérience lors d'un match.

Soyez conscients : Dans l'inconnu ou peu connu, une analyse rigoureuse sera la seule solution.

Le jour du match, à titre d' exemples :

  • Votre instinct vous dicte 4 clics pour le soleil : OUI
  • Vous décidez de prendre telle position adaptée connue ou approchante : OUI
  • Votre intuition vous dit que les organisateurs ont surement placé cette cible à 500 m parce qu'il y a 2 ans au même match... Bla...Bla...Bla...: NON, c'est conçu pour vous tromper
  • Vous appréciez (trop) rapidement la distance d'une cible située manifestement à plus de 300 m sans calcul et sans utiliser votre réticule alors que vous tirez rarement au-delà de 200 m et jamais sur ce genre de cible : NON

En matière d’inconnu ne faites plus confiance à votre instinct et sortez : papier, crayon, disque de calculs ou calculette…et retourner aux fondamentaux. Mieux vaut toucher lentement que rater rapidement.

Ce n’est pas Jules César qui disait : « L’expérience, voilà le maitre en toute chose » ?

Et voilà le deuxième...Empereur.

Plaquette, résumé du carnet

Plaquette, résumé du carnet

A propos : le meilleur des carnets de tir ce n'est pas celui que l'on achète tout fait, propret et commun, c'est celui que l'on fait soi même. Ce n'est pas celui d'un autre c'est le votre, unique et personnel, vous en connaissez les moindres recoins. L'essentiel résumé sur une plaquette sera votre plan B consultable instantanément.

Bref, en matière de tirs, long range, tactique ou pas, ne croyez pas aux miracles, les miracles c’est seulement à Lourdes et c’est peu souvent.

Bons matchs

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article