Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Precision Rifle Shooting

Precision Rifle Shooting

TECHNIQUES DE TIR DE PRECISION MID ET LONG RANGE

RECUISSON DES ETUIS OU PAS ?

Rappelez vous, nous avions commis un petit article sur le nettoyage des étuis....ou non.

Poursuivons sur ce composant qui, pour nous, fait partie intégrante de l'arme. Ce n'est par pour autant qu'on l'astique pendant des heures comme un bijou de famille.

Bien plus que par l’oxydation, cette petite bouteille de laiton en voit de toutes les couleurs : selon la discipline, les forums, les modes, les rumeurs et les habitudes.

Voyez cet incident, apparu ce week end dans l’arme d'un rechargeur/tireur confirmé :

Rupture d'étui : collet arraché

Rupture d'étui : collet arraché

Circonstances :

  • Etui : 308 Lapua rechargé une fois, recalibré intégralement et recoupé à 51 mm
  • Poudre : N140 Vitha 2,76 grammes
  • Projectile : Lapua 167 grains Scennar
  • Arme : Ultima Ratio PGM 308
  • Canon : Type "Intervention" moins de 1500 coups, parfaitement rodé
  • OAL : Respecté

Cela arrivait (peu souvent) à certains d'entre nous dans des armes tirant par rafales et utilisant des étuis laitons : FM et mitrailleuse AA52 ANF 1. 7,5 mm ou 7,62 NATO.

Revenons à notre actualité : Pas de dégât apparent, pas de blessé, c'est le principal.

A ce stade on ne peut emmètre que des hypothèses, et encore, afin de cerner l'origine de l'incident, selon la fameuse technique de fermeture de portes, une par une :

  • Surpression ?
  • Qualité du laiton ?
  • Défaut de l'étui, malfaçon ?
  • Fire forming ?
  • Longueur de l'étui ? du collet ?
  • Concentricité ?
  • Collage par l'éventuelle présence de carbon ring ?
  • Outil recalibreur inadapté à la chambre ?
  • incident tellement connu qu'on peut en tirer une généralité ?
  • ........et tout un tas d'autres raisons

En fait on va se tripoter les méninges inutilement. Et les avis c'est comme les trous du cul : tout le monde en a un (Dirty Harry) y compris nous.

Notons cependant que de bons résultats sont obtenus par un autre tireur et beaucoup d'autres en France avec la même arme, même tube, même calibre mais totalisant 3500 coups de plus, avec les mêmes étuis, même marque de poudre, mêmes ogives mais cette fois sans incident et :

  • en utilisant plutôt de la N150
  • en ne recalibrant que le collet (bushing Redding 337)
  • en veillant particulièrement au "carbon ring" (Ed's Red + Shooter's choice MC7 + écouvillon de chambre)
  • avec des étuis Lapua rechargés une quinzaine de fois et recoupés à 51,10 mm
  • avec 29 mouches sur 40 au dernier 300 m promo du TNV
Pour rappel : le carbon ring

Pour rappel : le carbon ring

Dans un article très intéressant du site US PRB, on apprend que la première opération sur les étuis avant rechargement et à chaque préparation, réalisée par 65 % des 100 Top shooters US du circuit "Precision Rifle Series" est de...recuire le collet . Ah ?

Recuire à chaque fois ? habituellement on entend "tous les 5 rechargements"...

Constat

La grande majorité de ces 100 meilleurs tireurs tire entre 4000 et 6000 cartouches par an (donnée 2015) dont 1/3 en match soit 1500 cartouches environ.

Peu ou pas pratiquée en France (les habitudes ont la vie dure et « Radio Pas de tir » est efficace…) Il est probable mais pas certain que cette opération de re-cuisson aurait épargné à notre ami cette rupture d'étui.

Durée de vie

Un des score Shooter US de l'année, Joe Entrekin, a plus de 40 rechargements dans ses étuis recuits après chaque tir. Pas mal....et il faut rentabiliser l'investissement de la machine (470 $ soit 415 €).

Précision

Un autre article, du non moins fameux site "6 mm BR" affirme que le plus petit groupement de 5 impacts à 1000 yards (914 m) a été réalisé avec des étuis bénéficiant systématiquement lors de leur préparation de ce "réchauffement climatique". C'est combien la machine déjà ?

Recuiseur automatique (Annealer) d'étuis de marque Giraud avec tout plein d'options

Recuiseur automatique (Annealer) d'étuis de marque Giraud avec tout plein d'options

Marque de cuisson présente sur les étuis Lapua neuf

Marque de cuisson présente sur les étuis Lapua neuf

Il semble qu'en France on se focalise sur d'autres opérations alors que la re-cuisson (Annealing) offre notamment :

  • Une plus grande durée de vie de l’étui, on l'avait compris
  • Une tension de collet plus régulière, gage de précision...régulière

On parle alors de cuisson de détente (300° C). Le but étant de détendre les molécules et de rendre de l'élasticité à cette partie de l'étui.

Le recuit consiste à chauffer le métal et à le laisser refroidir lentement (soit à T° ambiante, soit dans un four qui baisse progressivement la T°) pour retrouver sa malléabilité.

Le recuit d'une pièce métallique ou d'un matériau est un procédé correspondant à un cycle de chauffage.

Celui-ci consiste en une étape de montée graduelle en température suivie d'un refroidissement contrôlé.

Source : Wikipédia

Sans bricolage et à la main (comme les romains) : Placer les étuis espacés debouts dans un bac (sur un plateau tournant de repas). Chauffer les collets à la lampe à souder et ensuite les plonger dans l'eau. Mouais...

Plus pratique : Petite vidéo montrant le fonctionnement des machines utilisées, issues du fabricant Giraud : On remarquera que le cycle d' exposition à la flamme ne dépasse pas 8 secondes et que les étuis ne sont pas ensuite immergés.

YouTube

Une fois sur YT, sur la droite de votre écran, tout un tas de vidéos concernant l'annealing.

En particulier, un belle réalisation "homemade" d'une machine similaire à l'Annealer de Giraud, Remarquez au passage que le temps d'exposition est toujours aux alentours des 8 secondes et que les étuis recuits ne sont pas plongés dans l'eau.

La recuisson artisanale à la main sans machine ne sera pas uniforme d’un étui à l’autre malgré les efforts déployés et entrainera des variations de comportement de l’étui au départ du coup.

En conclusion, selon nous : la longévité et les qualités de l'étui (forme de résilience) sont augmentées par la re cuisson, c'est indéniable. Alors (toujours selon nous) soit on dispose d’une machine digne de ce nom et on recuit sans refroidir brutalement soit on n’en dispose pas et on ne fait rien.

Bons tirs à tous

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article